L’utilisation des voitures sans permis aujourd’hui a explosé. Connaissant un véritable succès auprès des personnes ne disposant pas d’un permis, c’est une alternative que les parents préfèrent également au scooter car les quatre roues que possède cette voiture offrent plus de sécurité tout en gardant un design épuré et sportif. Si vous avez des questions ou que vous voulez en savoir plus, vous êtes sur la bonne page car dans la suite de cet article, nous allons nous pencher sur la voiture sans permis.

Pourquoi opter pour une voiture sans permis et qui peut la conduire ?

Les voitures sans permis, également appelées voiturettes, sont de petites voitures à moteur qui sont très compactes et d’une faible puissance de 4 kW et dont la capacité ne dépasse pas 50 cm3. Une voiture sans permis est en quelque sorte un scooter mais à 4 roues, ce qui lui permet d’offrir plus de sécurité et c’est également la raison de son autre dénomination, le quadricycle léger. Les mini-voitures existent aussi en version électrique pour plus de respect de l’environnement mais la puissance de celle-ci ne dépasse pas 1 kW.

Ce type de voiture constitue une alternative idéale pour les personnes ne possédant pas de permis de conduire et particulièrement :

  • les adolescents âgés de 14 ans au minimum ;
  • les personnes nées après le 1er janvier 1988 et ayant en leur possession le permis AM anciennement BSR ;
  • les personnes qui ne sont pas sous annulation de permis de conduire avec interdiction de conduire.

De ce fait, les conducteurs dont le permis ayant été suspendu ou dont le permis est invalide peuvent très bien conduire ces voiturettes.

Quelles sont les démarches nécessaires pour conduire une voiture sans permis ?

Même si ce type de voiture est légèrement différent des voitures que l’on a l’habitude de conduire, les démarches obligatoires restent presque les mêmes comme l’immatriculation de la voiture, puisque la voiture sans permis n’en est pas dispensée. Il faudra, pour ce, obtenir une carte grise et les démarches sont typiquement les mêmes que celles pour une voiture classique.

Ensuite, le deuxième point et pas le moins important, l’assurance. En effet, la voiture sans permis n’en est pas dispensée non plus comme tout autre véhicule à moteur et le minimum à souscrire est la garantie responsabilité civile. Vous avez également la possibilité de choisir d’autres options en plus mais cela relève de votre choix. Comme les voitures sans permis sont en moyenne plus petites que les voitures classiques, les tarifs des assurances sont souvent moins élevés. En revanche, pas de passage au contrôle technique pour les voitures sans permis.

Conduire une voiture sans permis sera, tout comme conduire une voiture simple, soumis à des règles dont celles imposées sur les voitures classiques comme le respect du code de la route ainsi que le port de la ceinture de sécurité qui est obligatoire mais aussi à des règles propres aux voitures sans permis comme la vitesse qui est limitée à 45 km/h, le fait que le nombre de passagers soit limité à une seule personne en plus du conducteur et le fait de ne pas avoir le droit de conduire sur les voies rapides, les autoroutes, etc. Le non-respect de ces lois entraîne des amendes mais dans des cas extrêmes comme la conduite en état d’ivresse, l’interdiction de conduire pendant 5 ans.