Quel que soit l’objectif qui vous pousse à acquérir, vendre, ou à décorer ou même rénover la surface d’une pièce, il vous faut nécessairement avoir une idée de sa superficie. Ainsi, il faut calculer les mètres carrés pour savoir exactement soit sa valeur, soit les techniques ou les matériaux à utiliser pour décorer ou rénover. Pour y parvenir, vous aurez besoin de faire usage de certaines formules mathématiques tenant compte de la forme que présente la pièce. Dans cet article, nous vous disons comment procéder au calcul.

plan de constructionCalcul du mètre carré en fonction de la forme des pièces

Les pièces de maison ne présentent pas toujours les mêmes caractéristiques. Le calcul du mètre carré doit nécessairement intégrer ce paramètre.

  • Les pièces à forme rectangulaire : la grande majorité des maisons sur le marché immobilier ont des pièces (cuisines, chambres, salon, salle de bains, etc.) à forme rectangulaire. Le rectangle est une figure géométrique à quatre côtés, tous parallèles et formant des angles droits de chaque côté. De plus, c’est une figure qui possède deux longueurs équivalentes qui sont relativement plus grandes que les deux largeurs qui s’équivalent aussi. Dans un tel cas de figure, pour calculer les mètres carrés d’une pièce, il vous faut mesurer d’abord une longueur et une largeur. Ensuite, il faudra les multiplier pour avoir la surface réelle de la pièce en mètre carré.
  • Les pièces à forme carrée : pour les pièces carrées, le calcul de leurs mètres carrés est simplifié, car le carré est une figure géométrique dont les quatre côtés s’équivalent tous. Ainsi, pour calculer la surface habitable, il vous faut d’abord mesurer l’un des quatre côtés et le multiplier simplement ensuite par lui-même.
  • Les pièces en forme trapézoïdale : lorsque vous rencontrez des pièces ayant plus ou moins une forme rectangle, mais dont les côtés ne forment pas un angle droit, vous êtes en présence d’une pièce à forme trapézoïdale. Dans ce cas, pour calculer la surface en mètre carré, il vous suffit de prendre la mesure des deux côtés qui sont parallèles ainsi que celle de l’angle droit et de suivre la forme géométrique.

Quelques conseils importants à prendre en compte

Bien que cela puisse paraître banal, des précautions doivent être prises en matière de calcul du mètre carré. Ainsi, il vous faudra absolument considérer ces deux points :

  • Pendant une rénovation, vous risquez de mortifier vos pièces et par conséquent d’en changer la forme, les mesures et la valeur de la pièce rénovée. Le calcul du mètre carré ne sera donc plus le même après l’ouvrage.
  • Si vous n’arrivez pas à calculer par vous-même certains angles de la pièce, inutile de perdre davantage de temps. Vous pouvez avoir recours à un professionnel pour vous aider.

En somme, pour calculer les mètres carrés d’une pièce, il vous faut d’abord identifier la forme de la pièce. Ensuite, il suffira d’appliquer la formule mathématique qui s’impose en la matière. Vous pouvez aussi faire appel à un professionnel au cas où vous n’y arrivez pas vous-même. Pour être sûr que les mesures ne changent pas, évitez des rénovations qui touchent à la structure même de la pièce.

rue toulouseComment calculer le montant de son loyer avec la loi Pinel sur Toulouse ?

Vous le savez très certainement, posséder un appartement sous la loi Pinel peut vous offrir une réduction d’impôt allant de 12 à 21 %, en fonction du temps de la mise en location. Mais contrairement à un logement classique, vous n’êtes pas libre de fixer le montant du loyer comme bon vous semble. Pour bien comprendre comment calculer le montant de votre loyer et ainsi connaître le taux de rentabilité de celui-ci, nous allons prendre un exemple. Imaginons, vous investissez grâce à la loi Pinel à Toulouse. Cette métropole du sud ouest de la France compte plus de 250 000 habitants. Elle se trouve donc en zone B1(10,44 €/m2). Pour information, il existe 5 zones qui ont un barème spécifique. Paris et sa proche banlieue ont, vous vous en doutez, le barème le plus haut avec 17,43 €/m2. Viennent ensuite Lille, Lyon, Marseille, Montpellier avec 12,95 €/m2. En dessous de la zone B1 (Toulouse), se trouve la zone B2 avec des villes de plus de 50 00 habitants. Attention, cela ne fonctionne pas avec toutes les villes. Elles doivent faire partie d’une liste définie par la préfecture. Enfin, vous trouvez la zone C qui est sortie du dispositif en 2017, mais est toujours dans le tableau.

Revenons à notre exemple et à votre bien sur Toulouse. Contrairement aux appartements classiques où seule la superficie habitable doit être indiquée, le loyer se calcule sur la surface utile. Vous pourrez donc inclure dans votre surface habitable, 50 % de la surface des dépendances (balcon, terrasse, cave, grenier aménagé …) dans la limite de 8 m2. Ainsi pour un appartement de 45 m2 habitable ayant une terrasse de 4 m2, vous aurez pour base de calcul m2 (45+(4×0,5)). Votre loyer sera donc de 672,1 par mois hors charge.